top of page
Rechercher

Les batardeaux, ces petites barrières anti-inondation fabriquées près de Calais

Des batardeaux, barrières anti-inondations que l’on peut observer dans les villes submergées, sont fabriqués par une petite entreprise basée aux Attaques, à côté de Calais.



Un batardeau fabriqué aux Attaques et installé par une commerçante au coin de la place d’Arques.


Depuis une douzaine de jours, au lendemain des tempêtes Ciaran et Domingos, le Pas-de-Calais, en proie à des averses incessantes, est noyé sous des crues et des inondations catastrophiques. Les habitants sinistrés se comptent par milliers. Quand ils n’ont pas été obligés de fuir leur maison, ils se protègent comme ils peuvent. Le batardeau, petite barrière anti-inondation, est à ce titre un outil de défense qui peut préserver les biens



Une entreprise des Attaques à la rescousse

Aux Attaques, une micro-entreprise fabrique ces batardeaux. Son nom est un peu compliqué : SPI Sécurité Prévention Inondation - La Préventif. SPI est une entreprise créée en 2021 par Jason et Linda Mainvis, un couple du Calaisis, qui se préparait à racheter La Préventif, société créée par un Ardrésien. « Quand j’étais enfant, j’ai vécu des inondations lorsque je vivais au marais à Nortkerque. Je me souviens d’1,20 mètre d’eau dans le jardin », confie Jason Mainvis, qui habite aujourd’hui encore dans une zone inondable. Pour lui, ce projet professionnel a du sens. Et il colle avec ses compétences. Menuisier de métier, l’homme prolonge en quelque sorte avec les batardeaux son travail de découpe sur mesure et d’isolation.



Fabrication à la carte

Avec l’entreprise, le couple rachète les licences pour le procédé de construction, qui reste artisanal. « Il n’y a pas de découpe numérique, il y a trop d’étapes où l’œil humain est irremplaçable, ne serait-ce que pour s’assurer d’une parfaite étanchéité », complète Linda Mainvis, chargée de la partie commerciale. Les panneaux, en matière composite à partir de polycarbonate et de résine, sont fournis par une entreprise du Dunkerquois à Hoymille. « La matière est légère et résistante, notamment pour contrer la pression de l’eau. » Les joints EPDM, étanches à l’air et à l’eau, sont eux aussi fournis dans la région, comme les profils en PVC. L’isolation, c’est « la pièce maîtresse » de ces panneaux garantis dix ans. Enfin, les rails et poteaux en inox qui consolident la barrière et permettent l’entreposage sont fabriqués à Calais, par les ateliers où travaillent des personnes handicapées.



La demande explose, un financement possible

Les clients sont des syndicats pour la gestion des eaux2, dans le cadre de contrats annuels. Généralement, grâce au fonds Barnier pour la prévention des risques majeurs, les panneaux qui coûtent minimum 500 € sont financés à hauteur de 80 %. Des syndicats ou des intercommunalités complètent parfois ce dispositif. Les particuliers achètent aussi. « Le téléphone sonne beaucoup ces derniers jours. On se déplace pour prendre les mesures. Il faut ensuite entre deux et trois semaines avant la livraison des batardeaux. » Les panneaux anti-inondation sont montés par Jason Mainvis quand la commande est locale, ou par les acheteurs eux-mêmes quand ils sont à l’autre bout de la France ou dans les territoires Outre-Mer. L’installation, avec des vis de serrage pré-montées, étant très facile.



Le panneau conçu sur mesure est facile à installer, les vis de serrage sont pré-montées


(1) L’Association familiale de parents et amis de personnes (AFAPEI) en situation de handicap du Calaisis, qui dispose d’un atelier tôlerie, collabore avec SPI Sécurité Prévention Inondation - La Préventif. (2) Parmi les clients se trouvent par exemple des syndicats des eaux comme le Smage de l’Aa (Audomarois), le Symsagel (vallée de la Lys), l’USAN (bassin de l’Yser).


«Très efficace» pour des inondations faibles à moyennes

À Ruminghem, le maire Jacques Hautecœur a passé commande ce lundi de quatre batardeaux pour protéger l’école et la salle des fêtes, deux bâtiments communaux régulièrement inondés. Le matériel de protection arrivera dans quelques semaines. Une petite commande, en urgence, pour la société SPI Sécurité Prévention Inondation - La Préventif, qui travaille annuellement avec de plus gros volumes lorsqu’elle remporte les marchés publics. C’est le cas du syndicat mixte du Smage de l’Aa, qui a financé en partie ce matériel de protection pour 65 foyers de l’Audomarois. « Cela fait partie de notre plan d’actions de prévention des inondations, éclaire Agnès Boutel, directrice. C’est très efficace pour de petits niveaux, il faudra cependant faire une évaluation, car chez certains, l’eau, en raison de ces crues très exceptionnelles, est parfois passée au-dessus des batardeaux. »



Les batardeaux sont efficaces, mais bien entendu insuffisants si le niveau d’eau est très élevé.


Pour une maison complète (toutes menuiseries au rez-de-chaussée), l’équipement peut se chiffrer entre 5 000 et 8 000 €. « Un coût élevé, avec une prise en charge possible, mais à comparer avec les dégâts et les pertes financières importantes en cas de réparations », poursuit la directrice du Smage de l’Aa. Qui précise aussi que le batardeau ne peut rien contre les infiltrations dans les murs ou les remontées via le réseau d’assainissement. Pour ce cas de figure, un clapet anti-retour peut être adapté sur l’évacuation.



Source : La Voix du Nord du 16 Novembre 2023

63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Des subventions pour vos batardeaux

Des subventions pour vos batardeaux ! Ça y est! Les mesures annoncées par le gouvernement prennent forme et les décisions tombent pour aider les habitants sinistrés par les inondations dans le Pas-de-

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page